Histoire de la faluche

À la suite de manifestations violentes en 1884, naît l'Association générale des étudiants de Paris (l' « A »). Le 12 juin 1888 les étudiants parisiens sont invités à fêter les 800 ans de l'université de Bologne. La délégation française, avec leurs vêtements sombres égayés d'une cocarde à la boutonnière et d'un ruban en sautoir aux couleurs de la ville de Paris, émerveillée par la plus grande rencontre de costumes et de coiffures écolières du monde, se sentit "pauvre".
En effet, on pouvait y voir défiler toutes les formes de costumes et de coiffures des étudiants européens : les pennes
des étudiants belges de facultés laïques et les calottes des étudiants belges de facultés catholiques, les Espagnols arboraient les tunas et leur capes à rubans, signe de leur appartenance à une université précise, les coiffes
allemandes, larges casquettes plates sans rebords, les minces képis à petites visières des étudiants suisse,
le chapeau façon Louis XI des étudiants italiens, etc. Elle décida donc d'arborer une coiffure spécifique pour les étudiants français présents. Elle choisit le béret de velours noir des habitants de la région bolonaise en souvenir du congrès qui fut, parait-il, magnifique.

Mais c'est le 25 juin 1888, lors du retour de la délégation à Paris, que la faluche est réellement lancée. Son port s'est généralisé lors du VIème centenaire de l'université de Montpellier qui eut lieu du 22 au 25 mai 1890. A l'origine, elle
était portée vierge puis sont apparus le ruban circulaire, les insignes, les rubans...

La suite ici

© muggsy-studio.com